Le pavage à l’ancienne : une technique ancestrale à la mode

N’avez-vous jamais rêvé d’une belle terrasse ou d’une allée élégante en vieilles pierres ? C’est certain, le pavé est un matériau qui a la cote en Belgique, et plus spécifiquement en région namuroise. Ce succès provient essentiellement de son côté rustique et ancien, une valeur esthétique au goût du jour. Mais d’autres avantages rentrent aussi en compte. Votre société d’aménagement extérieur vous explique la croissance de popularité du pavage à l’ancienne.Installation d'un pavage à l'ancienne

Les pavés anciens : les différentes déclinaisons de pierres

Tout comme les dalles ou le béton lissé, le pavé en pierre naturelle possède son petit succès auprès des adeptes des matériaux rustiques. Il se décline en plusieurs types de roches :

  • La pierre bleue: composé de calcaire, ce matériau est extrait essentiellement en Belgique. Il est souvent utilisé dans la confection de pavages et terrasses, et est très apprécié pour son esthétisme, et son habileté à s’adapter à toutes les températures ;
  • Le grès: Ce minerai peut être composé d’argiles, ou plus souvent de quartz. Il présente une grande résistance, et est très facile à entretenir. Il existe en plusieurs nuances de couleurs, et procure un cachet campagnard à votre pavage, d’où sa popularité actuelle pour les allées de jardin ;
  • Le porphyre: C'est de loin la roche la plus prisée de nos jours, à Namur. Également très solide et résistante, on peut la trouver dans des tons très exotiques comme le rouge ou le vert.

Se procurer des pavés à l’ancienne : la pierre de réemploi en haut du classement

Pour obtenir un pavage extérieur en pierre naturelle, deux méthodes sont mises en avant :

  • La taille de roches: on peut avoir recours à un tailleur de pierres pour façonner le matériau au style ancien.  Ce n’est pas la technique la plus courante, car son coût est assez élevé.
  • Le pavé de réemploi: c’est le porphyre qui va être le plus souvent sollicité. Ce procédé consiste à récupérer les matériaux naturels, que l’on n’utilise plus. Par exemple, lorsqu’on va détruire une ancienne route en pavés pour remettre un nouveau revêtement. Idéalement, vous pouvez trouver un stock de blocs à l’abandon, mais ils sont également disponibles à l’achat, à un prix relativement coûteux. Cependant, ils ont l’avantage d’avoir une durée de vie assez longue.

Les techniques de pavage d’antan : pensez aux jointures

Dans la perspective d’obtenir un résultat « à l’ancienne », il faut distinguer deux types de joints, qui présentent, l’un et l’autre, des atouts et des faiblesses :

  • Les joints durs coulés entre les pavés: ils donnent un certain cachet à votre pavage. Mais ils peuvent aussi s’altérer avec le temps et coûtent relativement cher ;
  • Les joints de sable stabilisé: cette technique est moins coûteuse que la précédente. Plus souple et résistante au gel, elle limite considérablement les risques de fissures. Néanmoins, vous aurez plus de chance de voir pousser des mauvaises herbes.

Laissez-vous tenter par l’aspect chaleureux de la pierre naturelle : demandez un devis gratuit

Ne manquez pas l’occasion d’ajouter du cachet à votre extérieur. Contactez-nous, dès maintenant, pour un devis de pavage à l’ancienne gratuit.


Découvrez ce que Créations et Paysage peut faire pour vous :