Murs de soutènement en bois : une alternative aux blocs et au béton pour un aspect plus naturel

Comme leur nom l’indique, les murs de soutènement en province de Namur servent à soutenir un volume de terre, de sable ou d’une autre matière pulvérulente. En règle générale, on en érige lorsqu’il y a un terrain en pente. Les murs de soutien assument également d’autres fonctions : délimiter un terrain, protéger une construction, constituer un mur anti-bruit, etc. Les murs de soutènement sont le plus souvent en béton, en blocs ou en gabion. Savez-vous toutefois qu’ils se déclinent en bois ? Focus sur cette option eco-friendly dans l’article qui suit.

Murs de soutènement en bois en région namuroise

Esthétiques et écologiques : les deux atouts majeurs des murs de soutènement en bois

Les murs de soutien en bois revêtent un aspect naturel et chaleureux très appréciable, et se marient harmonieusement avec un décor paysager champêtre. A contrario de leurs homologues en blocs ou en béton, ils sont en plus écologiques et recyclables intégralement ou partiellement, selon la variante que vous choisissez. L’inconvénient des murs de soutènement en bois est qu’ils sont moins durables que la version en béton, en blocs ou en gabion. Par ailleurs, le bois ne peut soutenir un volume de terre aussi important que les autres matériaux précités. Le secret réside dans la disposition des planches et le professionnalisme du prestataire en charge de les ériger.

Bois plein ou bardage en bois sur béton : diverses solutions sont envisageables pour soutenir votre volume de terre

Pour ce qui est du bois, les murs de soutien en région namuroise se déclinent en deux variantes.

Murs de soutènement en bois massif

C’est la solution la plus respectueuse de l’environnement. Il s’agit de palplanches ou de bandes en bois plein à l’horizontal ou à la vertical.

Murs de soutènement en béton avec bardage en bois

Cette option est plus durable dans le temps que celle du bois plein, en revanche moins écologique. Un mur de soutènement est érigé en blocs béton et paré d’un bardage en bois pour une esthétique naturelle qui se fond à merveille dans l’architecture paysagère de votre jardin en province de Namur.

Quelles essences de bois pour un jardin en pallier du plus bel effet ?

Si vous penchez pour des murs de soutènement en bois plein, il vous est loisible d’opter pour des essences exotiques ou indigènes. Les deux conviennent à cette utilisation. L’important est que le bois indigène soit au préalable traité en autoclave afin qu’il résiste aux affres du temps, aux attaques d’insectes xylophages et à la prolifération de matières fongiques. Le chêne massif et l’Azobé sont deux essences régulièrement vouées à cette affectation.

Pour ce qui est du bois de bardage servant à parer les murs de soutènement en béton, il n’est pas toujours nécessaire de les traiter. C’est au cas par cas, selon les propriétés naturelles du bois choisi. L’Ipé, l’Azobé, le Padouk, le mélèze ou encore le cèdre sont quelques illustres espèces arboricoles appréciées pour le bardage. Notez que les essences exotiques présentent souvent une densité élevée, un haut degré d’imprégnabilité et une durabilité de classe 1, ce qui fait d’elles des espèces particulièrement résistantes aux conditions extérieures.

Vous souhaitez recourir au matériau noble pour l’édification de vos murs de soutien dans votre jardin en région namuroise ?

Contactez les architectes-paysagistes de l’entreprise Créations & Paysage à Namur ! Nous vous aménagerons un jardin ou espace vert eco-friendly à l’aspect 100 % naturel.


Découvrez ce que Créations et Paysage peut faire pour vous :